Des Leçons D'auto Amour

Leçons d'Auto Amour

De l'essai Manuel de Formation à l'Auto Amour de Pank / 2015

Leçon 2 : Qu’aimez-vous en VOUS ?

Dans notre recherche d’amour, nous allons trouver différents moyens pour en obtenir. Cette quête qui semble infinie nous fait développer différentes stratégies. La gentillesse ou au contraire la dureté, la fidélité ou la multiplicité... sont des façons que nous avons naturellement mises en place.

Nous les utilisons encore aujourd’hui parce que durant notre enfance, nos techniques nous ont rapporté ‘gros’. Il est d’ailleurs intéressant de noter que nous cherchons chez les autres des points communs avec les personnes qui ont fait attention à nous dans les premiers moments de notre vie : Caretaker en Anglais(CT).

C’est d’ailleurs cette projection, que nous faisons chez les autres, qui fait que parfois nous ‘tombons’ sans cesse sur le même type de relation. Seulement, pour la plupart d’entre nous, ces stratégies ne reflètent pas nécessairement ce que nous sommes.

Cela peut paraître déstabilisant, parce que nous pensons que si nous agissons comme cela, nous sommes comme cela.

Pourtant nous pourrions prendre la chose autrement, est-ce que nous ne sommes pas comme cela parce que justement nous agissons pour obtenir de l’amour quitte à nous oublier nous-mêmes ?

Combien d’entre nous préférons nous grimer dans des relations, qu’elles soient amoureuses, amicales, professionnelles ou familiales ? Il suffit de regarder les rapports de séductions.

Prenons un enfant, qui fonctionne par mimétisme, pour comprendre le monde et survivre. Il va facilement comprendre que certaines attitudes vont correspondre à la mère qui l’embrassera et le prendra dans les bras, et d’autres aux pères qui le caressera.

Dans la séduction plus adulte, nous montrons au départ ce qui nous met en valeur, ce qui est ‘vendeur’.

Ne vous est-il jamais arrivé de vous mettre sur votre 31 quand vous savez que l’homme ou la femme qui vous plaît sera présent à une soirée ?

Est-ce que vous vous habillez toujours comme cela dans les situations du quotidien ? Nous sourions tous quand une nouvelle histoire débute et que tout est en mode ‘lune de miel’.

Seulement que se passe-t-il quand cette séduction n’est plus présente et que nous retournons à être nous-mêmes, sans artifices ?

Dans les relations, que nous soyons adultes ou nourrissons, nous utilisons donc des outils que nous avons déterminés comme étant notre être. Seulement, n’êtes-vous qu’un outil ?

Bien sûr que non, vous êtes 'vous', avec vos qualités et vos défauts. Alors derrière ces jeux, qu’êtes-vous et qu’aimez-vous le plus en vous ?

Cette question peut sembler anodine, seulement il arrive souvent que ce n’est pas ce que nous mettons en avant, et plus intéressant, que ce ne soit pas du tout ce que perçoivent les personnes qui nous donnent de l’amour.

Devoirs :

1/ Déterminer 3 choses que vous aimez particulièrement chez vous ?

______________________________________________________________________________________________________________________________________________________

2/ Les mettez-vous en avant ?

_ Oui _ Non

3/ Si oui comment mettez-vous en avant ce que vous aimez en vous dans votre quotidien ?

__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Qu'est-ce qui vous empêche de le faire, si justement c’est quelque chose qui vous fait vous aimer ?

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Réflexions à la suite du devoir :

1/ Pour certains d’entre vous, il peut être difficile de dire ce que vous aimez chez vous. Nous avons trop souvent mis en avant nos défauts et pire encore le fait de ne pas être fier de nos qualités.

Nous sommes dans la société française où le succès, la réussite peuvent être perçus comme des signes de pédance.

Combien de fois une femme belle et apprêtée s’entend dire à mots couverts ou en exclamation : ‘Elle se l’a joue celle-là’. Ou d’une personne qui met en avant ses succès : ‘Elle est prétentieuse’ ?

Pourtant parmi vous, qui n’aime pas le succès et la réussite ? Je ne parle pas nécessairement de choses gigantesques, simplement réussir le plat que vous cuisinez, organiser une soirée pendant laquelle les invités prennent plaisir... Même les personnes qui sont dépressives arrivent à être fières d’elles quand elles avancent.

Admettons que vous soyez seul, vous et ce livre. Il n’y a personne qui lira vos notes, il n’y a que vous et vous, dans la plus grande sincérité de vous. Est-ce que vous aimez plutôt de vous :

- Une partie physique

- Une partie mentale

- Une partie émotionnelle

- Une attitude que vous avez

- Des pensées qui vous traversent l’esprit

- Vos compétences

Prenez vraiment le temps, sans vous sentir jugé. Il est important de retirer le jugement négatif sur vous. C’est une étape associative. Si nous nous jugeons, la plupart du temps nous sommes en hypnose, dans une démarche que l’on nomme 'dissociation'.

Nous nous observons de l’extérieur et nous jugeons, l’acte ou le fait, comme si nous étions un tiers.

Ce tiers ressemblant inconsciemment dans notre cas, aux ‘autres’ qui ont le potentiel de nous donner de l’amour.

C’est pour cette raison que je parle d’une démarche associative, nous allons nous regarder, nous, avec notre propre regard, plus bienveillant et positif, parce que nous sommes dans l’acceptation inconditionnelle de nous-mêmes.

D’autres personnes ne vont pas réussir à choisir ce qu’elles préfèrent. Il risque d’y avoir des ‘je ne sais pas ‘ qui viennent interférer dans l’esprit.

Ce qu’il faut garder en tête, c’est de bien s’interroger sur ce que nous aimons réellement et pas ce que nous mettons en avant vers les autres pour qu’ils aiment.

La différence est importante, nous sommes parfois habitués à mettre en avant des aptitudes et des capacités qui ont été validées durant notre enfance comme : bonnes, justes ou positives. Seulement, ce pattern, ce processus inconscient n’a peut-être jamais été accepté par notre conscient.

2/ Mettre en avant ce que nous aimons en nous, répond à plusieurs questions :

  • Est-ce que j’aime suffisamment pour le partager

  • Est-ce que les autres vont également aimer

  • Est-ce que le mettre en avant va m’apporter les strokes (positifs ou négatifs) suffisants pour me satisfaire.

En effet, peut-être qu’en mettant en avant une autre partie de moi, j’aurais moins d’efforts à faire ou de regards à soutenir pour un ratio égal ou supérieur à cette partie que j’aime vraiment en moi.

Cela peut sembler étrange comme démarche que de nous demander si nous mettons en avant ce que nous aimons en nous. Seulement, dans notre systémie, si, par exemple, notre curiosité énervait les CT, alors cette facette de nous devait être réfrénée. Voire, cela peut même devenir une tare avec des expressions du type : ‘la curiosité est un vilain défaut’.

De la qualité que nous apprécions et qui nous animait, nous risquons d’en avoir honte de nous et de nous auto saboter.

Par exemple, au lieu de poser des questions et de nous intéresser, nous finissons par ne plus rien demander et les remarques du type ‘il ne s'intéresse à rien’ peuvent devenir dès lors courantes.

Dans l’éducation à cette autonomie de l’amour, demandez-vous si vous êtes ce que les autres attendent de vous, ce que les autres aiment de vous ou si vous êtes vraiment vous-même, si vous aimez ce que vous ‘re-présentez’ à ce monde ? Et si maintenant, pour VOUS faire plaisir, vous mettiez en avant ce que vous aimez en vous... imaginez comment vous vous sentiriez ?

Résumé de la leçon :

Commencez à prendre conscience de ce que vous aimez en vous. Ce qui peut être mis en avant, parce que cela vous appartient, non pas pour les autres mais pour vous.